Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par

 

43Kerridwen-1-.gifLe 29 Mars 2011, Chiron va entrer en conjonction avec Cérès et Vénus. Cette triple conjonction est très importante pout tous et plus particulièrement  pour les natifs de la fin des années 50 et du début des années 60, car elle se fera face à leur Pluton natal.

 

Tout d’abord, que peut donner l’association de Chiron et de Cérès ?

 

Les deux aspects de Cérès 

Cérès, rappelons-le, représente dans le thème un endroit un peu particulier, qui doit se lire de deux façons consécutives.

Tout d’abord, c’est l’endroit de la routine, de l’organisation journalière tranquille. Cérès indique dans un premier temps la pudeur, le repli, le manque de confiance, le doute.

Mais un jour, c'est l’irruption de la barbarie dans la civilisation, l’irruption de l’insoutenable : l’enlèvement de Proserpine par Pluton . Cérès se voit enlever sa création.

 

Dans la vie courante, cela peut se traduire par une prise de conscience, des illusions perdues, l’incursion d’un désordre, ou de l’inadmissible dans une vie bien rangée. Et là, Cérès, en bonne ménagère pourrait se calfeutrer et attendre que l’orage passe… mais elle a des forces insoupçonnées et elle a une autre solution.

De même, la personne qui vit un bouleversement dans sa vie pourrait choisir de se calfeutrer et d’attendre, ou au contraire, choisir de laisser parler la nature de Cérès qui peut, à cette occasion se réveiller.

 

Dans ce cas, la « Cérès à la force tranquille » va décider d’affronter le pire et se dresser sur des principes qui lui seront, par là même, révélés. Elle va se présenter face à Pluton… le dieu des morts et elle, la « petite ménagère timide », elle va négocier avec le terrible dieu de la destruction afin qu’il lui rende sa fille.

C’est toute la grandeur de Cérès. Elle ne semble pas avoir au départ les dispositions pour affronter un tel adversaire. On imagine qu’elle ne peut que se replier sur elle-même  et pleurer… et pourtant, c’est dans ces moments-là qu’il va lui être possible de prendre conscience et d’effectuer une transformation intérieure qui va la faire s’épanouir en élargissant sa conscience à travers ce que Jean de Larche appelle « une douloureuse métamorphose » (J.de Larche – Cérès, planète maîtresse de la Vierge – éd.Lulu.com).  

 

La conjonction Chiron/Cérès

L’association Chiron /Cérès est une association qui se retrouve tous les 100 ans. Quand Cérès parcourt 22 révolutions autour du Soleil, Chiron en boucle 2, comme l’a fait remarquer Christophe de Cène dans son très intéressant article Les nombres du zodiaque sur http://www.astrologue.org/astrologie-nombre-zodiaque  

 

belle au bois dormantCérès s’est donc, comme la Belle au bois, endormie pendant 100 ans avant de s’éveiller au baiser du prince. Le terme de baiser est d’ailleurs cette fois fort bienvenu puisque la conjonction cette année est triple : Vénus étant de la partie.

Donc, les cent ans venant de s’écouler, il y a fort à parier que les choses enfouies dans le vieux château vont s’éveiller lors de cette conjonction du 29 mars. Et cela va se faire en douceur, à la manière de Vénus.

La conjonction, est en opposition à Pluton, pour un certain nombre d’entre nous : les natifs de la fin des années 50, et du début des années 60.

Les différents personnages du mythe se retrouvent en présence : Pluton, Cérès,  bien sûr, et Vénus venant jouer le rôle de la jeune fille.

Ce qui est notable, cependant, c’est que c’est Cérès qui vient se placer devant Pluton, et non Pluton qui surgit dans la vie bien rangée de Cérès. Nous avons donc une prise de conscience qui se fait à l’instigation de Cérès, dans la douceur et dans la sécurité avec Chiron.

Le degré Janduz de la conjonction est le 4ème degré des Poissons[1], et est défini comme un degré de méditation, ce qui va dans le sens de la douceur et suppose une préparation.

 

arcan sans nom

Chiron, Cérès et Pluton : enfin le réveil !

Christophe de Cène, dans l’article précité, propose une comparaison bien intéressante avec les lames du tarot.

Je cite : « Cette résonance [entre Chiron et Cérès] évoque les lames de Tarot de la tradition, toutes deux graphiquement superposables : l’arcane 13 pour le moissonneur Cérès, la lame 22, le Fou, pour l’excentrique Chiron… »

Il est vrai que Cérès, à laquelle on attribue les moissons, appelle par analogie la figure du moissonneur, qui est la figure de la mort. Le lien entre Cérès et Pluton apparaît ainsi beaucoup plus proche qu’au premier abord !  Souvenons-nous d'ailleurs que Cérès est à l'origine du culte à mystères d'Eleusis... 

La figure de l’arcane sans nom (qui a un numéro, mais pas de nom) est d'ailleurs inexactement interprétée comme celle de la mort. Il serait plus judicieux de la considérer comme l’arcane de la transformation profonde, de purification du passé.

On peut y voir aussi, si on reprend les symboles astrologiques, le lien très profond entre le Scorpion et la Vierge, des opposés qui encadrent la Balance : la pureté et l’instinct, la maternité et la mort, dans la dualité entre la « Vierge folle », proche, par ses côtés excentriques du Scorpion  et la « Vierge sage », proche du Scorpion dans ses aspects purificateurs.

Le Mat ou le Fou, (qui a un nom, mais pas de numéro) représente l’énergie créatrice fondamentale. L’animal qui l’accompagne est derrière lui. « Il marche devant, tel le Soi visionnaire, guidant l’ego. (…) Le fait qu’il marche derrière le Mat nous permet de penser qu’il représente aussi le passé. Un passé qui ne freine pas l’avancée de l’énergie vers le futur. »[2]

 

Cette triple conjonction Chiron/Cérès/Vénus se présente visiblement sous de très bons auspices.

Le 29 Mars sera pour nous, le moment de s'éveiller… Peut-être pas encore celui de l’Eveil avec un grand E, mais il s’agira, à n’en pas douter, d’une avancée déterminante vers une ouverture de Conscience.

 

 

eveil spi

 

 

 

 

Merci aux artistes et aux sites qui m'ont permis d'illustrer mon article :

 

 

   



[1] 4e degré des Poissons : un ermitage dans une clairière ; dans l’intérieur, au fond, un petit sanctuaire : missel, croix, encensoir, lampe allumée. Sur une table rustique, de nombreux instruments de diverses professions sont accumulés : violon, flûte, rabot, marteau, optique, etc., ainsi que des herbes bienfaisantes.

[2] A. Jodorowski – La voie du Tarot – Albin Michel

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Marie Cutino 01/03/2011 08:51


Bonjour Lô. Nous avons déjà échangé toutes les deux à propos de cet aspect. Merci pour cet article très intéressant que je partagerai sur ma page facebook ASTRO passionnément Vôtre. Dans mon thème
Pluton (Vierge, VIII) et Cérès (Scorpion, X) sont en réception mutuelle. Je suis née en février 59 et cet aspect que vous citez sera en conjonction à ma Vénus natale (4° Poissons) et en opposition
à mon Pluton natal (3° Vierge, VIII) mais aussi en carré à Jupiter (29° Scorpion) carré à Mars (27° Taureau). Cet aspect de grand carré dans mon thème a une porte de sortie : Neptune (7° Scorpion
fin IX, cuspide de X) trigone à Vénus, sextile à Pluton. Par ailleurs Cérès dans mon thème (21° Scorpion en X) est conjoint à Fortuna et carré à mon Chiron en Verseau ! Je vais donc être très
attentive à cette date du 29 mars et garder mes sens en éveil ! bien cordialement. Anne-Marie


Fred 28/02/2011 22:14


Coucou !
je suis heureuse de lire un nouvel article de toi. cela reste compliqué à comprendre pour moi , mais m'interesse toujours autant, notamment par les références à la mythologie gréco-romaine,
indispensable dans bien des domaines.
je t'embrasse,
à bientôt,
Fred